À la rencontre de Maud Tabachnik au 4e Salon Des Livres en Beaujolais


Logo 4e salon Des livres en Beaujolais

À la rencontre de Maud Tabachnik !

Maud Tabachnik Photo JP Baltel - Saint Maur en poche 2015

ENTRETIEN 

Entretien mené par Pierre Baizet •  4e Salon Des Livres en Beaujolais • 19 novembre 2017 de 14H30 à 15H15.

Née à Paris en 1938, Maud Tabachnik se lance dans l’écriture en 1991 avec La Vie à fleur de terre. Sa spécialité, le thriller politique et féministe. Énergique, pleine d’une colère salvatrice, cette romancière atypique est entrée en fanfare dans l’univers du polar. Entre vengeance et justice, toujours avec une pointe d’humour, elle conduit habilement ses personnages pour faire monter la tension et nous tenir en haleine. Auteure d’une trentaine d’ouvrages, tous hissés au rang des meilleures ventes, elle se sert du roman noir et du polar pour s’interroger sur la société, le bien et le mal et pour essayer de comprendre ce qui peut nous faire basculer d’un côté ou de l’autre.

Entretien exclusif avec la spécialiste du thriller politique et féministe !

Maud Tabachnik écrit des romans situés à la frontière de plusieurs genres tels que le roman noir, le thriller politique, le roman policier historique ou encore le suspense. Considérée par le journal Le Monde comme l’un des vingt meilleurs auteurs de thrillers français et l’une des pionnières du noir au féminin, elle explore les limites entre manipulation, folie et pathologie, ruse et passage à l’acte meurtrier. Plusieurs de ses romans se déroulent aux États-Unis, et mettent en scène le lieutenant de police Sam Goodman et la journaliste Sandra Khan. Son dernier polar, “L’Impossible définition du mal” publié en avril 2017 aux éditions De Borée, entraîne ses lecteurs dans une Russie contemporaine et sombre. Là encore, Maud Tabachnik explore les méandres psychologiques d’un spree killer cannibale absolument terrifiant. D’une écriture minutieuse, avec de superbes descriptions d’une nature aussi sauvage que ses tueurs en série, elle fait mouche et nous embarque dans un suspense vertigineux !

Saint-Maur en poche, les libraires de la Griffe Noire, Jean-Edgar Casel et Gérard Collard, viennent de la distinguer pour l’ensemble de son œuvre.

[Photo JP Baltel – Saint Maur en poche 2015].

Banniere maud tabachnik

Merci à Maud Tabachnik et à Pierre Baizet pour ce passionnant entretien !

Photos : MH Branciard, Florence Gay Corajoud, Jean-Jacques Nicoud, Catherine Vermorel.

Maud Tabachnik L'impossible définition du mal, De Borée, 2017BIBLIOGRAPHIE

– L’impossible définition du mal, De Borée, 2017
– Danser avec le diable, Flammarion, 2015
– Si tu meurs, elle reviendra, Flammarion, 2014
– L’Ordre et le Chaos, Albin Michel, 2013
– Je pars demain pour une destination inconnue, L’Archipel, 2012
Dans la boue, Albin Michel, 2011
Désert barbare, Albin Michel, 2011
– Ne vous retournez pas, Albin Michel, 2010
– Ciel de cendresAlbin Michel, 2008
– Le Chien qui riait, Paris, Albin Michel, 2007
– Tous ne sont pas des monstres, Éditions Baleine, 2007
– Douze heures pour mourir, Albin Michel, 2004
– La honte leur appartient, Éditions du Masque, 2002
– Mauvais Frère, Albin Michel, 2002
– Le Cinquième Jour, Albin Michel, 2001
– Le Tango des assassinsÉditions du Masque, 2000
– Le Sang de Venise, Flammarion, 1999
– La Mémoire du bourreau, Éditions du Masque, 1999
– L’Empreinte du nain, Flammarion, 1999
– Lâchez les chiens !, Flammarion, Paris, 1998
– Les Cercles de l’enfer, Flammarion, 1998
GémeauxViviane Hamy, 1998
– L’Étoile du templeViviane Hamy, 1997
– Fin de parcoursViviane Hamy, 1997
– Le Festin de l’araignéeViviane Hamy, 1996
– La Mort quelque partViviane Hamy, 1995
– Un été pourriViviane Hamy, 1994
– La Vie à fleur de terre, Denoël, Sueurs froides, 1990