Exposition Zone de silence – Urbex 42 – 4e Salon Des Livres en Beaujolais


Logo 4e salon Des livres en Beaujolais

Zone de silence – Poétique des lieux abandonnés

Affiche Exposition Zone de silence – Poétique des lieux abandonnésEXPOSITION de Urbex42. 
4e Salon Des Livres en Beaujolais • Arnas • 19 novembre 2017

Pénétrer dans un lieu que le temps a usé est toujours un moment particulier. Un décalage temporel où se dresse une passerelle désirant maintenir un lien fragile entre passé, présent et futur. Comme une métaphore simple et rectiligne de la vie. (…) Explorer est avant tout une déambulation poétique et littéraire.
Une quête liée à un passé lointain, dans lequel l’odeur de rouille et de graisse colle à la peau comme de mauvais souvenirs. (…)
Je profite de ces incursions dans les friches pour suspendre quelques livres. Ligotés, ils deviennent présents comme une nouvelle nature morte et n’attendent qu’une main pour les délivrer. Par cet acte sacrilège, je tente d’évoquer la censure, les écrivains que l’on emprisonne, la pensée que l’on brûle. Certains les trouvent et me demandent quoi en faire…
Photo Urbex42 - Zone de silence – Poétique des lieux abandonnésPhotographier ces friches, c’est leur donner une seconde chance. Le début d’une nouvelle histoire à raconter avant leur ultime destruction. A moins que ce ne soit simplement une fin.
En attendant, la poésie du silence est la seule que je propose. Une déambulation étrange entre nature et mécanique, force et légèreté. Comme un écho lointain à ce haïku de Buson :

Sur la cloche du temple,

Endormi
Un papillon

Eric Vial-BonacciDepuis une trentaine d’années, le livre est au centre du parcours professionnel, littéraire et artistique d’Éric Vial-Bonacci. Sous le nom de Urbex42, il pratique l’exploration urbaine et la photographie de friches industrielles. Il profite de ses incursions à l’écart du monde pour museler et abandonner des livres. Ficelés, suspendus, inaccessibles, leur nouveau pouvoir se révèle, comme un acte militant destiné à questionner la censure et la liberté d’expression dans le monde.
L’une de ses photos de livre emprisonné est publiée dans la monographie “Au cœur du cauchemar, HP Lovecraft” (ActuSF, 2017).
L’ambiance de ses créations urbaines a également séduit le groupe de rock LadyH, qui l’a choisi pour la promotion photographique de leur CD.
Éric Vial-Bonacci est aussi auteur de nouvelles de science-fiction, de littérature fantastique et d’un peu de policier aux éditions du Poutan (lauréat du concours de nouvelle “Inspecteur Gerland“).

Photo Urbex42 - Zone de silence – Poétique des lieux abandonnés